Les divers niveaux de surdité d’un individu

Publié le : 28 juillet 20214 mins de lecture

La surdité est un handicap qui se caractérise par une perte de l’audition et des difficultés à percevoir ou à distinguer les sons au quotidien. Elle peut survenir de manière brutale ou progressive, mais dans tous les cas, une prise en charge précoce est importante. On distingue plusieurs niveaux de surdité.

La surdité légère

Tout d’abord, il faut savoir que l’intensité d’un son est mesurée en décibel et c’est à partir de ce dernier qu’on peut déterminer le degré de perception d’un individu. Le décibel est un indicateur clé permettant d’exprimer le niveau de surdité de quelqu’un. On parle par exemple de surdité légère si la perte auditive est entre 20 et 39 décibels. Sachant que l’on a déjà besoin de faire répéter son interlocuteur à partir d’une perte auditive de 30 décibels. Comme son nom l’indique, il s’agit de la forme la plus légère de surdité dans la mesure où on constate une perte légère de l’audition, mais on arrive encore à percevoir une voix normale. Toutefois, un diagnostic est nécessaire pour éviter qu’elle progresse vers une forme plus grave.

La surdité moyenne

Contrairement à la surdité légère, la surdité moyenne est considérée comme un vrai handicap, car c’est à partir de ce stade que l’individu n’arrive plus à percevoir une voix normale. En effet, les personnes qui sont atteintes d’une surdité moyenne ont besoin que les autres élèvent la voix, même crier pour qu’elles parviennent à les entendre. Pour ce niveau, la perte auditive est entre 40 et 60 décibels

La surdité sévère et profonde

On parle de surdité sévère lorsqu’un individu présente une perte de l’audition entre 70 et 90 décibels et n’arrive plus à percevoir une voix que si elle est criée proche de l’oreille. Par ailleurs, la surdité profonde est la forme la plus grave de la surdité, car l’individu n’arrive plus à percevoir aucune parole, dans ce cas la perte de l’audition est au-delà de 90 décibels ce qui ne permet plus à la personne atteinte d’entendre les autres parler même s’ils crient très proche de l’oreille. En général, ces 4 niveaux sont les principaux indicateurs de la survenue de la surdité, mais d’autres signaux d’alerte ne doivent pas être négligés. Il est toujours conseillé de consulter un spécialiste en ORL en cas de gêne ressentie au niveau de l’audition. Il faut savoir que plus la surdité est traitée plus tôt, son risque de devenir grave est moindre.

Plan du site